Site Philomène
Linkedin Philomène Facebook Philomène Twitter Philomène

Danser, c'est bon pour le cerveau

11 avril 2018

Le cerveau, comme le corps, a besoin d’exercice.

La scène se passe à Rio. Je marche et croise un homme élégant qui lie le Financial Time en marchant. Nous passons devant un joueur de samba et voilà que cet homme swinge, se déhanche, bat la mesure sur cinq mètres et reprend tranquillement sa marche et son journal, sourire aux lèvres.

Quelques pas de danse et hop, la détente arrive, le quotidien s’efface, le corps se libère.

Plusieurs études scientifiques font de la danse une activité à privilégier. Celle de l’université de Magdebourg, publiée en juin 2017, dans la revue Frontier in Humann Neuroscience, compare les bienfaits du fitness et de la danse sur deux groupes de patients âgés de 63 ans et plus. Les danseurs ont vu le volume de l’hippocampe du cerveau augmenter dans les zones clefs, productrices de nouveaux neurones. Les autres études, américaines pour la plupart, concluent que la pratique du tango ou de la country dance aiguisent la mémoire, réduisent les vertiges et l’anxiété, amoindrissent la maladie de Parkinson. Plus que la musique, la marche ou la gymnastique.

Chez Philomène, nous ajouterons que la danse a beaucoup d’autres atouts.

On se concentre sur des mouvements, on rit, on se déhanche. On peste, on se trompe de pied. On se concentre pour bouger comme on en rêve. On imagine la chorégraphie et sollicite sa mémoire pour la retrouver au bon moment. La danse procure joie et gaîté.

 Quel labeur... mais tout en musique !

 Allez danser. Appelez Philomène qui viendra en discuter avec vous jusqu’à ce que vous trouviez un lieu propice, ou que vous ayez constitué un petit groupe de 2 à 4 danseurs chez vous. Lancez-vous !

Partager sur :

Linkedin Philomène Facebook Philomène Twitter Philomène

Dans la même catégorie :

Jardiner, c'est la santé !

Home Sweet Home

Laissez parler la peur !