Site Philomène
Linkedin Philomène Facebook Philomène Twitter Philomène

On a toujours une bonne raison de faire la fête !

07 novembre 2017

“La vie est la plus belle des fêtes.” Julia Childe

Quand on a annoncé ce matin à maman que toute la famille se réunirait autour d’elle pour son anniversaire, elle s’est écriée « Quelle fête ! ». Ses yeux malicieux pétillaient à la simple idée de  revoir ses enfants et petits-enfants chéris. Elle qui aime rire et s’amuser, la voilà ravie. 

Car, que l’on soit grand ou petit, il y a toujours une bonne raison et dix mille façons de faire la fête. Celle-ci n’a de cesse de nous divertir et de nous réjouir. Sous ses aspects animés, elle est source de joie. Alors entrons dans l’euphorie de la fête ! 

Peu capricieuse, la fête se décline de multiples façons : à l’extérieur ou à la maison, avec sa famille, des amis ou des voisins, en journée ou en soirée… Qu’elle soit musicale, spectaculaire, en petit comité ou théâtrale, elle égaye, la journée. Si l’on aime danser ou recevoir, rigoler et s’amuser, on sera vite emballé ! On peut avec facilité l’adapter à toutes les situations de vie. Si le sommeil est léger, organisons des déjeuners, qui ne finiront pas à point d’heure et ne perturberont pas l’heure du coucher. N’hésitons pas à créer des occasions de revoir ceux que l’on aime.  (lire Les réunions de famille). 

La fête mélange les générations et redonne de la motivation. C’est sans compter toute l’excitation qu’il y a à la préparer. D’abord, on n’a qu’une hâte : être déjà au jour J où elle se déroulera. Puis on se pare de ses plus beaux vêtements, on prend soin de soi. Pas d’âge pour se sentir chic ! Enfin, on y revoit du monde. Et que ce soient avec les bons vieux copains ou avec ses enfants : elle fait sortir de la solitude et sait si bien réchauffer les cœurs.  

Très peu d’ingrédients suffisent à la colorer : quelques brins de bonne humeur, des éclats de rire, une musique entraînante, et le tour est joué ! L’organiser chez soi ou y être invité, la fête peut par-dessus tout être l’occasion de dévoiler ses talents.  L’acteur qui sommeille en Papa pourra s’adonner à un show improvisé. Et si la cantatrice hors pair qu’était Maman acceptait de nous livrer un de ses plus beaux chants ? 

Alors n’hésitons plus un seul instant à encourager nos parents à festoyer. Ni une, ni deux, aidons- les à continuer de célébrer les moments de la vie. Mettons des confettis de joie dans leurs semaines, qui ne s’en trouveront que plus éclaircies. 

Pour cela, n’hésitons pas à les rassurer. Car ce sont souvent les modalités pratiques qui peuvent avoir tendance à les inquiéter : « y aurait-il trop de bruit ? Serais-je fatigué ? Y aurait-il accès aux cabinets ? Qui pourra m’accompagner ?». Des questions qui peuvent être source de préoccupation et qui ne doivent pas être balayées d’un revers de main. Une fois rassurés sur ces petits côtés, plus rien ne peut leur arriver. A part prendre le risque de….s’amuser... !

 

 

 Alors, chacun selon sa cadence, n’attendons plus pour entrer dans la danse.  

Partager sur :

Linkedin Philomène Facebook Philomène Twitter Philomène

Dans la même catégorie :

La Boutique de Philomène est ouverte !

La box cadeau des grands-parents

« Fais de ta vie un rêve » !